Dans artiste contemporain, il y a contemporain

Artiste contemporain par la démarche, par les méthodes et techniques, par le type d’œuvres que je propose, par l’ouverture dont bénéficie chacune de mes créations quant aux supports, formats, couleurs, langues… Dans l’évolution permanente des modes d’expression artistique, mon travail se situe clairement au début du XXIe siècle.

Artiste contemporain par la démarche artistique

À la base de chaque création, il y a un message, une pensée, parfois un simple jeu de mot (mais, même dans ce cas il y a du sens). Une fois le message établi, il s’agit de le véhiculer avec une représentation qui va le porter en lui donnant impact et esthétique.

Un peu comme dans la publicité, mais ici les messages sont dénués de caractère commercial.

Cela confère aux créations, aux œuvres, un aspect qui nous est familier.
Familier oui, mais dans les médias seulement. Pour l’art, c’est tout à fait nouveau, on me le dit souvent :
« Ce que vous faites, vous êtes le seul à le faire »
« C’est frais »
« Très original »
.
On ne me classe dans aucune catégorie existante. Cela montre bien que mon travail n’est pas tourné vers le passé, il s’inscrit donc dans le présent, le contemporain.

Artiste contemporain par les outils

Lorsqu’une de mes idées me plaît ou m’attire pour une raison ou une autre, je reviens dessus, essaie de la voir différemment, la fais évoluer. Puis, j’essaie de la représenter.

Je commence par quelques crayonnés puis passe sur ordinateur. Grâce à une tablette graphique, et bien sûr, souris et clavier, je dessine, je compose, je crée… sous Illustrator, un logiciel de dessin vectoriel édité par Adobe.

Ces outils numériques permettent de dessiner et créer en tâtonnant, testant, comparant, multipliant les essais et pour quelqu’un qui cherche toujours à améliorer ce sont des outils formidables.

Le plus souvent je travaille par étapes : je passe quelques heures sur une création, puis la laisse de côté pour y revenir un peu plus tard avec une autre vision, une autre approche. Je recommence, jusqu’au moment où elle me satisfait. Jusqu’au moment où je trouve dedans ce que je souhaitais y mettre. Jusqu’au moment où la représentation porte le message tout en étant assez esthétique pour être accrochée sur un mur ou exposée chez soi. Cela peut être court (une seule nuit pour « Rose rouge »), ou long, voire très long (plusieurs années pour « Ici c’est le là-bas d’ailleurs »).

Estampe numérique

Pour matérialiser la création ainsi composée, l’impression numérique est la voie royale. D’autant que les tirages obtenus aujourd’hui en impression numérique atteignent des niveaux de qualité et de finesse très élevés. De plus, grâce à l’utilisation d’encres pigmentaires, la stabilité des couleurs dans le temps est de plusieurs décennies.

Cela donne des estampes numériques : estampe dans le sens où il y a une matrice et un tirage limité (ici à 99 pièces mais c’est arbitraire), numérique dans le sens où la matrice est une création exécutée sur ordinateur. Les estampes numériques sont, après la taille-douce, la lino gravure, la sérigraphie, la lithographie, une nouvelle étape dans l’évolution de l’estampe.

Messages, outils de création numériques, impressions : il s’agit bien d’outils et méthodes tout à fait contemporains.

Artiste contemporain aussi par ma relation à l’œuvre

Je ne prétends pas détenir LA vérité.
Je vais même plus loin en posant la question : ma création est elle l’œuvre ?
Ou bien ma création démultipliée au travers vos envies, votre vision, devient elle une oeuvre globale composée de 99 variantes, différentes ou presque identiques ?

Voilà pourquoi, quand la technique le permet, pour chaque création en série limitée, il est possible de changer le format, les couleurs, parfois même la langue afin que l’exemplaire ainsi conçu s’adapte à vos goûts, à votre désir. L’œuvre sera donc un ensemble d’éléments, proches mais différents, représentatifs du travail de création d’un artiste adapté par ses clients. Une sorte d’horizontalité que je vois également comme tout à fait contemporaine.

Finalement, ce que je fais est très simple : je m’imprègne de ce qui m’entoure, le comprends (dans le sens de prendre avec soi, en soi (cum et prehendere), et le restitue à ma façon. Sans chercher à m’inspirer de tel ou tel artiste, de telle ou telle tendance du monde de l’art.

Donc, être ici et maintenant et donner des images de notre monde en utilisant les outils d’aujourd’hui, cela fait bien de moi un artiste contemporain.

Crédits photos : Jan Kuck (I want to be an artist too, extrait), Wacom, 100toni.

Articles publiés dans Vous et Moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *